Canicross de Villeneuve de la Raho (66) - 25 octobre 2014

Mis à jour : dimanche 23 novembre 2014

Le Canicross de Villeneuve de la Raho, la traversée… des vignes !

Un Inside By Sylvie Bess.

RIMG0051p

C’est avec joie et enthousiasme qu’en tant que « canicrosseuse » du dimanche, j’accepte l’invitation de Laurence à participer pour la toute première fois à une compétition de Canicross, dans la jolie région des P-O.

 

RIMG0006p12h : La fine équipe débarque dans son spacieux camping-car au club canin de Villeneuve de la Raho. Nous sommes dans une plaine plutôt aride, faite de figuiers de barbarie en fleurs et autres plantes sèches et piquantes. Laurence, Fabrice, Sandrine, accompagnés de Harry, Hiris, Brutus et Haimy sautent hors de la caravane sous un ciel bleu et une chaleur estivale pour apprécier le dépaysement.

Nous décidons de dégourdir nos pattes et celles de nos compagnons et partons promener les chiens tout en explorant ces lieux inconnus. Harry, Brutus et Haimy apprécient cette ballade et tirent sur la laisse à nous en en déboiter l’épaule. Nous repérons sur le trajet des flèches et essayons d’imaginer quel sera notre parcours. Je remarque la pente avec des cailloux et la remontée qui suit, les flèches sur un mur très pentu qui délimite la rivière à sec. Glups, intimidée je marmonne « C’est pour nous ça ? », me sentant incapable de traverser cet obstacle même sans chien !

12h30 : Epuisée par l’infatigable Haimy, nous rentrons au Camping-car. Il est l’heure pour nous de se préparer et surtout de passer à table : les farfalles cuisinées par Fabricillo sont prêtes et les fougasses de Sandrine nous attendent ! Assis autour de la table, nous profitons de ce repas pour observer nos voisins de camping-car et leurs compagnons de course qui se font entendre (wouaf-wouaf). Il y en a pour tous les goûts : des Husky, des petits chiens, des berger allemands, un chat et même un gros dogue argentin. Impressionnée par ce chien, une crainte surgit : et s’il venait à croquer Haimy pendant la course, ou pire, à croquer un de mes mollets ?

RIMG0019p13h30 : La course de cani-vtt doit démarrer dans 30 minutes, Fabrice s’attèle sérieusement aux préparatifs de son vélo. Avec Sandrine, nous sommes anxio-impatientes de connaître notre heure de départ : c’est quand notre tour ??! Nous nous dirigeons vers l’organisateur pour lui poser la question. Naïves que nous sommes, nous pensions que la course de canicross démarrerait rapidement après le cani-vtt mais que nenni!! Nous n’avions pas fini de stresser et d’attendre : « le cani-vtt démarrera à 14h30 nous dit-il, puis il y aura les cani-marcheurs (qui avanceront très lentement puisqu’ils ne font que marcher), le canicross enfant et adolescent, et pour finir le canicross adulte vers approximativement 16h-16h15 ». QUOI ? C’est trop injuste !!! Nous nous regardons dépités. Mais combien de fois allons-nous répéter le rituel d’entrer-sortir du camping-car pour attraper l’eau (entre la chaleur écrasante et le stress notre bouche est sèche), et aller aux toilettes (il faut bien évacuer) et empêcher à chaque fois Brutus d’y grimper sauvagement ?

Je rétorque alors à l’organisateur que la course démarre à 14h sur le papier, et il nous répond avec malice qu’il avait oublié et que dans ce cas elle commencera à 14h15, ce qui nous console un peu.

RIMG0023pFabrice se prépare, les cani-vtt sont avancés devant la ligne de départ. Un cycliste part toutes les 30 secondes et avec pour chacun, un saut de Brutus qui est retenu par Sandrine près du camping-car. Laurence est à coté de Fabrice pour contenir et rassurer Hiris. Fabrice part en dernier : 5,4,3,2,1 :

Iris démarre sur les chapeaux de roue, les oreilles dans le vent, le dos rond, les 4 pattes ne touchent pas terre et Fabrice anticipe le premier gros virage sur la droite en guidant avec sa voix Hiris. Départ et premier virage réussi ! C’est sur, c’est un couple qui fonctionne !

Quelques dizaines de minutes passent et les premiers concurrents surgissent au loin, et comme dans un mirage Fabrice apparaît avec Hiris qui est toujours aussi vive et qui, incroyable, double un peloton dans la dernière ligne droite ! Une splendide arrivée, qui augure un très bon classement.

Malheureusement, peu après, un autre concurrent dont le chien est épuisé et titubant s’approche de la ligne d’arrivée et s’arrête devant nous. Ce chien qui n’a pas supporté l’effort physique et la chaleur fait un malaise et est conduit chez le vétérinaire.

Il est temps de demander à Fabrice des informations sur le parcours ! Il nous explique qu’il y a une grande descente dès le début et qu’au bout il y a… une grosse flaque ! « Flaque, Haimy, Haimy, Flaque, Sylvie Flaque, Flaque Sylvie », les mots s’emmêlent dans ma tête. Mais comment vais-je éviter de tomber droit dans la flaque alors qu’Haimy m’y conduira inéluctablement ? Laurence réagit et me briefe : tenir court, expliquer en regardant dans les yeux d’Haimy, dans les yeux ! J’essaie de ne pas me liquéfier.

Suite à l’incident précédent, les organisateurs décident de réduire la course à 6 km au lieu de 7.5 km, en enlevant la première boucle. C’est un soulagement pour moi qui, les jambes tremblantes, la bouche asséchée, voit sa peine diminuée et le passage descente/flaque disparaître !

Les autres coureurs prennent le départ puis après plus d’une heure d’attente, de tournicotis de laisses, de piqures sous les fesses par les herbes piquantes, de tentatives désespérées de Brutus de grimper dans la caravane, c’est enfin NOTRE TOUR !!!

RIMG0038pChiens arnachés, nous nous avançons vers la ligne de départ : les chiens tirent sur la corde, se regardent, et Pan, c’est le grand départ ! Nous voilà tous partis en trombe. Haimy que je tiens court, avance en sautant sur ses deux pattes arrières tellement qu’elle accélère fort ; deux chiens s’accrochent juste devant, ça grogne, ça aboie et hop tout rentre dans l’ordre et c’est parti pour la course ! Premier virage, le peloton se disperse un peu et déjà, je ne vois plus Laurence et Harry qui ont fait un démarrage d’enfer ! Nous arrivons dans les vignes avec un petit groupe dont Sandrine. Nous avons un bon rythme puis petit à petit le groupe se défait, s’étire et je me retrouve seule à faire la traversée…. Des vignes.

RIMG0040pIl n’y a pas de difficultés sur ce chemin si ce n’est pour Haimy et moi : garder la foi et continuer à avancer malgré notre sentiment de solitude. Je ralentis, ce qui lasse Haimy, elle proteste en s’allongeant au milieu de la route. Puis on repart de plus belle et on court à notre rythme, en suivant consciencieusement les flèches au sol. Je ne vois plus personne au loin mais je sais maintenant que l’arrivée n’est plus loin. Et puis bientôt j’aperçois une tête et des appels et encouragements de… Laurence !! Nous sommes quasiment arrivées. Haimy qui a compris le challenge accélère alors et me pousse à augmenter mon rythme de course jusqu’à l’arrivée finale, que nous passons de nos plus belles foulées.

Ouf je l’ai fait, nous l’avons fait, on a réussi ensemble !

Sandrine nous rejoint peu après avec Brutus qui a décidé de prendre la course à la cool !

Résultat des courses :

RIMG0050pFabrice et Hiris sont arrivés premiers du cani-vtt ! Félicitations à vous !

Laurence et Harry sont arrivés 4ème des féminines du canicross, juste derrière des femmes surentraînées aux muscles saillants et complexants.

Sylvie (la narratrice) et Haimy sont arrivées 6ème des féminines.

Sandrine et Brutus sont arrivés 7ème des féminines.

Les résultats ici.

Merci aux maitres d'Hiris qui remettent le sac de croquettes gagnées à l'association Gamelle Pleines.

Affichages : 1958

Accès réservé

Visites

Aujourd'hui 13

Cette semaine 13

Ce mois 784

Depuis le 14/04/2014 162103

En ligne

Nous avons 354 invités et aucun membre en ligne

Copyright

© Copyright Club Cynophile de Teyran 2013