Canicross de Maraussan (34) - 5, 7 et 8 mai 2016

Mis à jour : jeudi 14 juillet 2016

MarieBeatrice Youpi250Compte-rendu par Fabrice et Laurence, emprunteurs multi-chiens-vitaminés !

Belle représentation de notre groupe Club & amis sur ce grand week-end de course à l'Espace CaniCat de Maraussan (montée collégiale sur le podium au titre du 3ème club le plus représenté et médaillé !) : Marie-Béatrice/Youpi, Jean-Marie/Jixie + Betty/Isis, Séraphie/Acapulco et Glasgow + Léonie/Ibiza + Loan/Lou + Ethan/Léo, Sandrine/Lola + Théophile/Lola, Pauline/Houps, Pauline/Gwendy + Laure/Fast + Émilie/Harry, Estelle/Hiris + Salomé/Hiris, Lucile/Waska, Patricia/Falkor et Riqui + Angelina/Riqui et Lady (petite dernière adoptée la veille !), Fabrice/Fast, Haimy, Hiris + Laurence/Tara, Faëla, Indiana, Haimy, et nos copains de Canicross13/30/83 etc... !

Au programme

le jeudi (4,3 km) : canimarche, canivtt, canicross,
le samedi (4,6 km) : canivtt, canicross, enfants,
le dimanche (7,3 km) : canivtt, canicross, enfants.

Pour Fabrice et moi, un festival d'amis canins

en vtt pour Fabrice : jeudi Fast, samedi Haimy, dimanche Hiris
en cross pour moi : jeudi Faëla, samedi Indiana, dimanche Haimy.
Toute cette joyeuse bande de poilus nécessite une logistique bien préparée, avec covoiturages de chiens, échanges, embarquements etc ! Tara nous accompagne. En revanche, Thaléa ayant été gravement malade quelques jours avant, vu sa taille (ckc), son âge (14 ans) et la nombreuse faune qui gigotera sans pitié dans notre camping-car, nous la confions aux Ducotey's avant de partir, en échange de Haimy, dite l'Infernale tournicotante.

Fab : Jeudi 5 mai
Premier jour de competition et grande première pour Fast : sa première course en canivtt.
Nous arrivons sur place pour participer à la cani-marche qui va nous mettre en jambe et nous permettre de reconnaitre une bonne partie du parcours.

17H approche, nous nous préparons pour le grand départ. Tous les chiens sont surexcités sur la ligne de départ... mais Fast reste zen concentré...
Le top départ est donné et nous partons en trombe pour 4km3, nous faisons la première ligne droite proche des 30km/h.
Après avoir passé la première difficulté (un déversoir) nous doublons un premier concurrent. Ensuite nous effectuons une poursuite sur le deuxième km, tronçon en grande partie goudronné en faux-plat montant, nous rattrapons un deuxième concurrent au niveau d'une bassine qui permet à Fast de se rafraichir les patounes. A partir de là s'enchaine une montée avec deux raidillons qui nous mènent à la chapelle que l'on franchit avec aisance et rapidité. 
Et au pied de la chapelle, une bassine est la bienvenue, il fait chaud et Fast se roule dedans !
Le plus dur est passé et on attaque la descente, dernier km vers la ligne d'arrivée qui se fait toujours à vive allure. Il a été super et a bien géré les changements de direction et les dépassements.
On passe la ligne d'arrivé en 11 min ce qui nous place sur la troisième marche du podium au scratch. 3ème/10 et premier de la catégorie V1.
Quel champion ce Fast pour sa première en vtt. [Résultats ici]

Jeudi : la Morue et la cadence diabolique !

Lau : Jeudi pour moi, 1er échauffement avec Tara à la marche, entourées de pleins de copains du club.
Chaque marcheur se voit décerner une médaille et un diplôme ! Merci aux organisateurs d'encourager ainsi l'éducation des toutous pour une meilleure « vie ensemble » et ainsi une meilleure acceptation de nos amis dans la société ! Pour nous, dans le « milieu du chien », une marche comme celle-ci parait anodine, mais cela représente en fait beaucoup de travail de la part des maîtres pour la sociabilisation et l'éducation : peu de chiens de « Monsieur tout-le-monde » sont capables de faire cette marche ! Pensée spéciale à Youpi, qui, malgré sa minuscule taille, s'est inséré sereinement dans le cortège, bravo à sa maîtresse Marie-Béatrice.

Fabrice ouvre les courses avec Fast en vtt, c'est une première, ils se régalent.
Puis vient ma course la plus dure du week-end : j'ai Faëla, dite La morue, ma Rolls du canicross. Lulu sa maîtresse participe avec Waska, ce qui veut dire que je suis OBLIGÉE de tenir la cadence infernale de Lulu, car si Faëla perd de vue sa maîtresse, elle peut paniquer et repartir en arrière !
Heureusement Lulu a eu une semaine de boulot très chargée, elle est "fatiguée". Heureusement aussi, la morue a jeté son jus car elle vient de promener une bonne heure.

Toutes les concurrentes s'agglutinent trop tôt sur la très étroite ligne de départ, prenant toute la place, ça s'annonce mal, les chiens vont s'énerver, Faëla va manger et faire tomber tout le monde ! Elle a beaucoup progressé... mais mon stress reste !
Seule solution, Lulu se place sur l'herbe à l'extérieur de la piste, faisant office de "séparation", et je me place à coté d'elle encore plus sur l'extérieur. Lulu a un obstacle en béton juste devant elle qu'elle devra éviter dans la folie du départ, sachant en outre que Faëla va immanquablement sauter sur Waska dans les premiers pas.
Dans seulement quelques mètres il y a un pont étroit à passer, il faut que Lulu et moi ayons doublé toutes les filles pour que Faëla soit gérable.

Pan c'est parti. Faëla saute sur Waska dès le tout 1er pas, on part donc avec quelques mètres de retard et avec un terrain accidenté : arrivées au pont, on n'a pas décroché toutes les filles... Mais Faëla se comporte parfaitement (malgré des chiens à l'attitude provocante) ! Ca fait plaisir quand le travail porte ses fruits !

Et puis c'est le coup de théâtre !
Une fille très rapide, qu'on avait croisé à l'échauffement, magnifique, musclée, avec un mouvement de corps signifiant "Ce rythme là, je peux le tenir des heures !!!" (bref, une fille à jalouser !) est partie à fond devant nous, mais la voilà arrêtée par sa chienne qui se retourne et veut manger tous les chiens derrière (on note que ce n'est PAS Faëla qui met le souk !). La chienne se fait un croc sur Faëla (qui ne se rebiffe pas trop, miracle), sur Waska, et sur tous les chiens de devant, plusieurs fois, créant du fractionné sprint / arrêt brutal sur toute la très+++ longue ligne droite du départ ! Sa maîtresse s’époumone à l'encourager et s'affaire à partir devant pour s'écarter de nous, elle galère, elle galère tellement qu'on se demande si elle va abandonner... mais elle ne lâche rien et sa détermination fonctionne, elle arrive à prendre la poudre d'escampette et se classera super bien même parmi les hommes. Le canicross est une des rares activités qui peut se pratiquer avec des chiens qui ont des problèmes de sociabilité, c'est souvent uniquement le départ qui pose problème avec la proximité de beaucoup de chiens et la surexcitation. Tout ceci se travaille, pour la sécurité de tous. Elle pourra ainsi gagner peu à peu. Mais certaines conditions sont défavorables, comme les départs retardés qui font monter les chiens en pression, les lignes de départ étroites où les gens s'agglutinent, et les rétrécissements proches du départ, hélas ces facteurs étaient réunis jeudi.
Premiers kilomètres donc terriblement éprouvants, Lulu m'encourage, me drive, presque elle me fait l’autoradio ! Mais elle s'échappe peu à peu sur l'horrible ligne droite monotone pendant que je ne pipe mot, impossible... je décède !

Puis on entame la descente, et contre tout attente, mes jambes reviennent... tandis que celles de Lulu l'abandonnent ! On change donc de fréquence radio, c'est moi qui émet désormais, et c'est au tour de Lulu d'être muette !
On arrive sur la ligne d'arrivée, ah ben non c'était pas cette ligne, allez encore quelques mètres !
On termine donc 2 et 3èmes filles, derrière la jolie championne (qui en plus est très sympa !!! Fff !!!). Jean-Marie remporte quand à lui un podium dans sa catégorie :)
On a bobo aux pattes, je confirme mon impression de ces dernières semaines : je ne suis pas bien entraînée et/ou en forme.
4,3 km assez plat à 13,01 km/h de moyenne, c'est correct mais "sans plus" vu le déploiement d'énergie qu'on a lâché ! [Résultats ici]

Samedi 7 mai
Deuxième jour de competition.
Je vais effectuer un parcours bien roulant de 4km5 avec Haimy en vtt (sens inverse de jeudi avec une variante sur le dernier km qui présente la difficulté du jour).
Il fait chaud mais une piscine est installée au départ - quelle aubaine pour Haimy.
17H le départ est donné, Haimy n'en peut plus il faut partir, 5-4-3-2-1 GO, c'est parti pour la montée vers la chapelle.
A fond à fond à fond, Haimy prend son rythme de croisière et m'aide bien, arrivés à la chapelle des bassines providentielles font le bonheur d'Haimy.
Elle teste bien les deux bassines. On attaque la descente et des concurrents commencent à nous doubler. Haimy ne lâche rien elle continue à allure soutenue mais nos adversaires sont trop rapides sur ces portions roulantes. On attaque la ligne droite qui nous ramène sur le point de départ avant  la difficulté du jour. On repasse donc devant la Piscine, plongeon irresistible pour la Tournicotante. Encouragés, on repart à l'attaque de la montée, la première partie est bien pentue puis au changement de pente je pose pied à terre pour passer la 'cassure' puis je finis la cote sur le vélo. 
Haimy est toujours devant et on attaque la dernière descente ludique avec tobogans !!! 
Puis c'est le retour pour passer la ligne d'arrivée que l'on franchit en 14 min pour finir 9ème/14, 2ème en catégorie V1.
Haimy a bien géré sa course malgré la chaleur, elle a su bien utiliser les points d'eau !!!!! Et a quand même couru à plus de 19km/h de moyenne. [Résultats ici]

Samedi : la Bisouilleuse, ou mon petit plaisir du week-end !

Samedi Fabrice ouvre avec Haimy en Vtt, parcours parfaitement exécuté mais qui n’avantage pas les chiens peu puissants, il est donc mitigé, mi-content mi-frustré.
Pour ma part, expérience du 3ème type : réussir à boucler un canicross avec Indiana, dite La bisouilleuse, pas pour la performance, mais pour partager un bon moment avec l'adorable (et magnifique) toutoune. Jusque là, Indiana a réalisé 3 canicross et à chaque fois  elle s'est arrêtée au ravito (que tenait sa maîtresse, bénévole) et ne voulait plus repartir.
Difficulté supplémentaire, le parcours est monotone, ça ennuie la plupart des chiens, ça peut laisser libre court à ce qu'ils cogitent... !
Depuis un mois en prévision je me lie davantage avec Indiana (on a couru ensemble, fait de la voiture, apéroté. ..), mon objectif est de terminer le tour et que la fifille ne stresse pas trop, se sente en sécurité avec moi.
Coup de théâtre numéro 2 : Patricia, la maîtresse d'Indiana, nous rejoint sur site le jour de la course, "maman" sera donc présente ! Ce n'était pas prévu au programme ! OU LA LA ça se corse GRAVE !!!
Cogitation intense et mise en place du plan de bataille :
je m'occupe d'Indiana, sa maîtresse va se cacher dans une voiture bien fermée (against the truffe), et y reste toute la course, Fabrice m'attend en vélo avec un pull de Patricia à l'endroit où le parcours doit re-traverser le camps pour aller sur l'autre colline, afin d’aspirer la belle si elle bloque (on verra que c'est arrivé à d'autres !!!) !
Dans le brouhaha de la ligne de départ, Patricia (Hermand) est avec son mâle Falkor. Une autre très forte concurrente est avec un mâle qu'elle nous annonce difficile, je propose d’intercaler la douce Indiana entre les mâles pour pacifier, je les préviens des possibles décalages de trajectoires pour bisous intempestifs, elles sont contentes :-)
Go ! Départ magique d'Indiana, quelle sensation géniale, puissance et souplesse ! Au bout de quelques mètres les championnes me dépassent et les mâles s'engrainent ; ah quelle sérénité de courir avec une chienne sociable, je savoure à mille pour cent !
Indiana m'offre un début de course extra, je l'encourage énormément en gagatisant à fond pour prolonger ce moment le plus longtemps possible : « youpiiiiii, ouiiiiiiiii, c'est BIEN !!! Suuuuuuper, Bravoooooooo ! ». Il dure bien plus longtemps que je ne l'avais espéré, c'est déjà une victoire.

Aïe ça commence pour de vrai : au détour d'un buisson, elle s'arrête confortablement à l’ombre, avec un air : "bon, maintenant, je vais réfléchir à la situation !". Heureusement beaucoup de monde passe, j'arrive à la relancer pour qu'elle prenne le train et trouve des nouveaux copains à bisouiller !!! Ca marche, elle bisouille à fond et tout le monde, cette Indiana c'est vraiment la sociabilité incarnée !!!
Changement de topologie, petits single intéressants, je remets de lourdes couches de gagatisation pour qu'elle oublie qu'on s'éloigne, et savoure la traction d'Indiana qui me régale.
Puis arrive l'horrible ligne droite large et monotone qui s'éloigne encore du camp : à force d'encouragements et avec les copains autour on arrive enfin au bout.
S’enchaîne l’autre horrible longue ligne droite et large qui *revient* vers le camps, là ça va mieux bien sûr pour Indiana.
Mais ensuite il faut traverser le camps, et à nouveau s'en *éloigner* en direction d'une autre colline : est-ce qu'elle va accepter qu'on lui fasse autant de fois ce mauvais coup ?!!!!!!!!! C'est là le vrai gros test, la vraie grosse difficulté de l'épreuve, la clé de mon défi, maintenant que l'excitation du départ est terminée... suspens...
Super, on arrive à traverser ! Un instant je pense que c'est gagné !!! On attaque la montée... Puis ça monte dur, puis je marche, la vitesse ne lui permet pas de penser à autre chose... Ça y est : c'est cuit, en pleine montée elle repart à l'envers, futée, elle profite de l'altitude pour regarder le camps et chercher sa mère des yeux et de la truffe... !!! Heureusement Émilie (Lucas) et Pauline arrivent, je tente de chopper la vague, hélas mes encouragements ne suffisent pas avec ces circonstances accablantes, dans l'impasse qui risque de durer, je me vois forcée de tirer sur le harnais pour mettre Indiana dans le bon sens à l'insu du règlement (bref toute cette dure montée, c'est moi qui fait le chien ! La preuve en image !) On réussit à atteindre ainsi le haut du mamelon et à basculer sur l'autre versant qui cache le camp, ouf, on repart en vrai canicross humain=humain chien=chien, s'enchaînent une descente puis une ligne droite sympas qui amusent Indiana, on repart vers le camps, la belle court avec un entrain qui me ravit. Gwendy est HS, je tente donc de m'accrocher à Pauline... Je tente même d'arriver *devant* Pauline, on se claque un sprint final, Indiana tracte, Gwendy traîne, je gagne, Pauline est déçue... mais ne se rappelait pas qu'elle était partie dans la vague de derrière, donc elle a une minute d'avance sur moi ;)
On est arrivé... Patricia peut maintenant sortir de sa cachette :)
4,6 km un peu moins plat que jeudi à 11.89 km/h de moyenne, compte tenu des arrêts et hésitations de ma belle, c'est super. Ca nous place 7ème féminine sur 25, mais grace à la générosité des organisateurs qui récompensent également les catégories d'âge, nous montons sur le podium en tant que 3ème fille catégorie Sénior :-) Enfin on *essaye* de monter sur le podium, car à l'heure de la remise des prix, Indiana a faim, et je vais vite comprendre que quand elle a faim, faut nourrir le fauve sinon elle est intenable !!!
Je suis très fière d'Indiana, on l'a fait, elle a eu plusieurs moments de doute, mais on a toujours réussi à repartir. J'avais peur du « Elle est où maman ? », on a réussi le « Tatie, elle est où maman ?! » :-) Je continue à m'occuper d'elle le reste de la journée et nous continuons à nous lier, j'arrive sans problème à m'écarter de Patricia, c'est vraiment super... envie de recommencer !
Journée clôturée par un chouette barbecue partagé avec tous les copains, la plus forte participation de notre groupe aujourd'hui ! [Résultats ici]

Les courses enfants : Théophile, Salomé, Angélina [Résultats ici]

Dimanche 8 mai
Troisième jour de compétition.
Pour dimanche la pluie est annoncée, le départ est prévu à 8H30, et nous allons faire la course de canivtt au sec contrairement au canicross qui sera arrosé.
Pour ce dernier jour je vais faire le parcours de 7km3 avec Hiris, reperé la veille ce parcours varié me semble plus favorable pour notre duo, de bonnes montées, des descentes techniques, du roulant...
On se présente sur la ligne de départ, je pars en 11ème position, au top Hiris part en trombe et on effectue les deux premiers km roulant sans trop se faire distancer, au passage de la piscine on est ratrappé par une concurrente,  Hiris se rafraichit, les choses sérieuses vont commencer.
La première montée est la même que samedi, elle passe mieux malgré mon pied à terre à la cassure, puis on attaque une descente avec des tobogants et une partie virevoltante. J'aperçois alors en contrebas des concurrents qui sont sur la partie goudron de transition vers la deuxième montée.
Nous arrivons sur cette portion goudron et Hiris ralentit un peu, je sais qu'elle récupère pour mieux relancer par la suite. Nous attaquons la montée à fond, et là nous rattrapons un à un des concurrents partis devant nous. Après le tour de la pinède nous attaquons une descente cahotique ou il faut bien choisir sa trajectoire, Hiris aprécie moyennement la portion labourée, mais on arrive de nouveau sur la portion goudronnée et j'entends un concurrent doublé en fin de montée nous rattraper. Je motive Hiris pour rester devant pour la dernière montée. Quand elle voit que l'on va se faire dépasser, elle relance pour passer la dernière montée virevoltante à fond !!! Allez c'est gagné plus qu'une descente et c'est l'arrivée. Elle le sent et entends les encouragements de Laurence elle accélere, mais dans le dernier virage elle coupe son effort... et oui on passe devant le parking des voitures ;-) et finit au petit trot à coté du vélo pour passer la ligne d'arrivée en 24min à plus de 18Km/h de moyenne !
Hiris maladou samedi a super bien assuré dimanche et on finit sur la troisième marche du podium au scratch. 5ème/15 et second en catégorie V1. [Résultats ici]

Dimanche : l'Infernale tournicotante me fait une belle surprise !

Dimanche, parcours de 7,3 km annoncé difficile avec du relief.
Fabrice entame une belle journée avec un parcours effectué avec brio par Hiris en vtt.
De mon coté pour le cross j'ai Haimy. Elle ne tracte pas si on ne va pas au moins à 15 km/h, c'est son rythme......... mais pas le mien !!! Je me suis donc préparée mentalement à beaucoup souffrir : on a couru déjà 2 courses, on a vu que je n'étais pas flamme, on vient de "dormir" (!) avec Haimy dans le camion, et on s'est levé a 6h30... !
On s'échauffe avec Pauline (de Houps)... : PURÉE j'ai des jambes !!! Incroyable ! D'où sortent-elles ???!
Tout le monde est rôdé du Week-end, et se place au dernier moment sur la ligne de départ, ce qui est source de sérénité.
Filles cools et super sympa sur la ligne de départ, je pars en tête avec Haimy, on arrive a temporiser notre vitesse de départ, c'est un peu trop rapide pour moi mais juste assez pour ne pas me cramer. Haimy s'ajuste, ça fait longtemps qu'on n'a pas couru ensemble en course, ces derniers temps elle s'éclate avec Fred. Là elle me regarde régulièrement, s'arrête brièvement quand je l'encourage pour voir si je n'ai pas un problème (!), bref, en bon Chien Visiteur elle essaye de tout son être de me comprendre, pendant toute la première horrible ligne droite. Se trouve ensuite sur notre chemin la petite Praline, jeune petite chienne de 1 an, qui tombe en pâmoison devant Haimy et veut la bisouiller à tout prix : c'est l'arroseur arrosé, le destin se venge de mes bisous d'Indiana de la veille ! Son maître fait les mêmes efforts que la jolie championne du jeudi pour dégager sa chienne de là et prendre le large, c'est le remake en version Bisounours ! :) Voir photo de Praline ci-dessous regrettant qu'Haimy se soit arretée à la Piscine !!!

Bien sûr pièce of cake on passe le camp puis la montée où Indiana avait fait grève la veille, Haimy est une vieille habituée avec nous ! Le parcours devient ensuite GÉNIAL, enchaînements de terrains variés montées descentes sols végétation, magnifique, j'arrive à relancer à chaque descente comme indiqué lors du stage par notre super champion Antony Le Moigne (un champion du monde pour nous, rien que ça !!!), contre toute attente Haimy me tracte largement la moité du temps, et répond à mes encouragements pour accélérer. On continue à rattraper les concurrents partis dans la vague d'avant, c'est très motivant. De ma vague, c'est Praline qui est devant, ensuite c'est moi et je ne vois plus d'adversaires derrière, Haimy on va bien se placer je crois ! Arrivées tout en haut, je vois passer Patricia : quoi ??? Ou la la mais quelle taille il fait le tour en haut du mamelon ??? En fait il n'est pas grand, Patricia gère la concurrence, ce matin elle s'est fait mal en chutant en vtt et elle sort de blessure, donc elle se fait le tour tranquille.
J'attaque une descente sympa mais dangereuse, quand... ECUREUIL !!! 2 mètres devant Haimy ! Mais quelle chance ! Si c'était arrivé à un autre concurrent ou quand j'ai Faëla ou Indiana !!! Haimy le poursuit dans le ravin mais s'arrête immédiatement à mon ordre, comme toujours avec Haimy et sa réactivité incroyable. Quel plaisir de faire équipe avec autant d'amis canins, de pouvoir apprécier leurs différentes qualités ! Avec cette pensée je dévale cette descente avec la banane !!!
Le terrain est de plus en plus génial, on termine super bien, résultat 3ème féminine. 7,3 km avec du relief à 12,16 km/h c'est très bien.
On retrouve Sandrine qui a essuyé une grève de Lola au niveau du camps !!! C’est vraiment dommage, du coup elle a raté tout le joli côté du parcours. Puis on rejoint Pauline pour entraîner Houps jusqu'à la ligne d'arrivée. [Résultats ici]

Retour au bercail... avec des fauves endormis adorables ! Et redistribution des toutous et des trophées aux différents propriétaires ;)))

Merci aux organisateurs et bénévoles (4 jours de festivités, quel courage !), aux supers photographes, et aux vignobles Foncalieu qui ont très généreusement doté la manifestation avec du très bon vin !

Ce qu'on a particulièrement aimé :
le lieu de vie centralisé
l'horaire décalé permettant à tous de participer à la canimarche
la très grande piscine fabriquée pour les toutous
la cabine de toilette
le parcours génial de dimanche
la généreuse dotation !

Affichages : 1528

Accès réservé

Visites

Aujourd'hui 20

Cette semaine 151

Ce mois 518

Depuis le 14/04/2014 164466

En ligne

Nous avons 1429 invités et aucun membre en ligne

Copyright

© Copyright Club Cynophile de Teyran 2013