Canicross de Tourves (83) - 4 et 5 mars 2017

Mis à jour : dimanche 12 mars 2017

Nouveauté : le cani-suprise !

Par Lola, la poilue de Sandrine.

surprise

"Samedi matin, mon humaine est en train de préparer des bagages, les siens et mon sac noir et en plus elle les met dans la voiture... Brutus est complètement fou, qu’est-ce qu’elle va encore me faire...

Samedi 13h00 : ah elle veut me faire rentrer dans la voiture... Allez un petit tour de terrain pour la faire un peu maigrir. Attrape-moi si tu peux !

Samedi 13h10 : je suis dans la voiture... mais Brutus est aussi là, alors ça va.

Samedi 15h30 : arrivée sur Tourves. Il y a plein de copains avec leurs humains. Eh, il y a Hoop’s et tatie Pauline. « Bonjour Hoop’s, bonjour Tatie ».

Samedi 16h10 : on est dans un champ, il y a plein de copains, mais on fait quoi là.

Samedi 16h30 : il y a un gars qui siffle et la moitié des copains s’en vont, bizarre. Il ne me fait pas peur lui avec son sifflet.

Samedi 16h31 : le gars siffle encore et ma maitresse commence à courir... Bon courrons...

Samedi 16h33 : Une côte, ma maitresse ralentit, elle s’arrête... Le boulet... On repart... Des imbéciles ont mis une bâche au milieu du passage... Maintenant de cordes... Allez des plots... un labyrinthe... Retour au point de départ... C’est déjà fini ? Je suis à peine échauffée moi !

Samedi 17h00 : on s’aligne sur la ligne de départ, on fait une course !!!
Le gars siffle, je pars comme une bombe, je suis en tête à la sortie du champ ; I will be the champion !. Allez une côte, mon boulet ralentit et tout le monde me double...
On repart enfin, allez on rattrape les copains !
Ouille, un gros arrêt, elle n’est pas bien ma maitresse, on ne freine pas l’athlète !!! Elle me détache... youpi, « free Lola ». Je repars de plus belle mais qu’est-ce qu’elle fait, elle n’arrive pas. Je fais demi-tour, ma maitresse est appuyée à un arbre on dirait qu’elle va tomber dans les pommes (moi, je ne la porte pas...). Nous repartons, on voit qu’elle s’est fait mal à la cheville. J’avance, je me retourne, j’avance, je l’attends, je lui dis allez courage, je viens lui faire une petite léchouille, et on finit la course bon dernier.

Avis : je recherche un partenaire de course qui court plus vite que ma maitresse et qui n’est pas tout le temps en train de se faire mal. Je voudrais bien gagner une course..."

L'épreuve de CaniVTT, ou plutôt de CaniBOUILLASSE

Par Laurence emprunteuse de Fast. (Autre témoignage ici, c'est sympa de comparer !!! On a aimé "le lac de boue !!!")

"Samedi après midi, tournée de "ramassage scolaire" des poilus :
- on embarque Tara et Nal
- on dépose en sécurité Thaléa, en échange d'Haimy, chez les Du's
- on récupère Fast chez Emilie qui part au ski.
4 toutous dans le camion, on est au complet.
Taux de squattage de mes genoux pendant le trajet :
1% Nal (trajet maison -> Haimy)
1% Haimy (trajet Haimy -> Fast)
99% Fast (trajet Fast -> Tourves)
Nal et Haimy dépités !!!

vtt pauline

Arrivés sur Tourves le samedi soir, argggg c'est la bouillasse, les flaquasses... = le paradis pour Haimy.
Nous garons le camion à l'écart, "au cas où" ! En effet lors de notre 1er déplacement avec Fast, il avait aboyé la nuit, on ne voudrait pas s'attirer le couroux de tout le campement !
Arrivera-t-on à sortir le camion du bourbier pour repartir le lendemain ??? Suspens...

La vedette du week-end : la gadoue

Balade avec toute la troupe, on retrouve les copains, l'apéro barbecue, qui ravit tous les chiens, surtout Haimy qui trouve un volontaire dévoué pour lui lancer les batons sensés alimenter le feu des saucisses :-). Tara drague un beau grand chien noir : son type !

"WOUAH ! WOUAH !" la nuit... on a bien fait de s'écarter du camp !!!
Et la pluie qui dégouline ! Résultat dimanche matin : c'est encore plus trempasse-bouillasse que la veille !
Et dire que quelques courageux dormaient sous tente !!!

Le caniVTT approche, Richard vient faire connaissance avec sa monture et doit assumer de toute sa virilité le harnais moumoute arboré par Nal :-)
Richard et Nal s'élancent, suivis à 30 secondes par Fabrice et Haimy, puis pas trop loin par moi-même avec Fast, puis enfin par Pauline avec Hoop's.

vtt nal

Sans surprise, résignés, on doit affronter la bouillasse, ça glisse mais c'est gérable, c'est juste frustrant car on ne peut pas profiter du sol délicat et agréable de Tourves, on ne peut pas pousser pour ne pas déraper, on ne peut pas glousser bêtement dans les descentes car il faut rester concentrés les dents fermées pour éviter de se manger littéralement en cas de chute ! Dès les premiers coups de pédales ma fatigue extrème depuis ces derniers mois me rappelle à l'ordre : même faire du vélo est devenu difficile, je suis dépitée, profondément. Pour Fast, j'essaye de ne pas tomber la face.

Il y a plusieurs bourbiers dont un terrible ! Tiens, d'ailleurs Richard et Nal arrivent en sens inverse à pied, ils ont cassé le vélo, il faut se dépêcher de rentrer à pied car Richard enchaine juste derrière avec le canicross ! C'est là que tu es heureux d'être en panne avec Nal si sage au pied, plutot qu'avec Haimy dite l'Infernale Tournicottante qui va sauter partout tout le trajet !!!
A l'approche de ce bourbier j'essaye de prendre sur le bord gauche. Mais le vélo s'enlise. Roues bloquées par la gadoue partout. Je me crois maline en pensant "Qu'à cela ne tienne, je vais porter le vélo !!!" Idée qui aurait pu être brillante si d'une part j'avais réussi à soulever le dit vélo (incroyable je n'arrive pas à l'extraire de la boue !!!) et si d'autre part j'avais réussi à lever mes propres pieds !
Une boucle infinie est en train de se faire dans ma tete : comment sortir de ce bourbier ??? Je ne peux pas lever le velo, je ne peux pas pousser le vélo, Fast ne peut pas tirer le vélo... On fait quoi ???? Je panique quelques secondes, puis je ne sais pas au final comment on est sorti, c'est le blackout ! En nageant peut-etre ? En effort partagé avec Fast surement.

vtt fabrice

On rattrape Laurent de canicross30, il veut se serrer pour nous laisser passer... et zou il se couche en glissade dans la bouillasse en angle à 90°. S'en suit un monotrace qui m'aurait fait glousser en temps "normal" (sec et caillouteux, quoi !), là je serre les dents et je suis attentive à ma roue arrière qui chasse à chaque virage car petit Fast s'amuse bien.

Enfin on rattrape Fabrice et Haimy, je suis contente on a mit longtemps à les rejoindre, ça veut dire qu'Haimy est bien motivée, effectivement on chemine ensemble bon train. On se fait rattraper par Léa une jeune fille et sa chienne qui veut bisouiller Fast, c'est la séquence Indiana-Bisou-party :-) Je ne vois plus Haimy derrière mais je crie pour l'appeler et l'encourager. En fait, je ne le sais pas, Fabrice s'est arrêté enlever la boue qui bloquait son vélo, et Haimy m'entend et du coup elle a du mal à tenir en place (déjà qu'il ne lui faut pas grand chose) ! Avec Fastouillou on se fait à bonne allure un joli monotrace descendant derrière la bisouilleuse. Arrivés en bas, on entend fondre sur nous Fabrice et Haimy ! Là je comprends qu'elle a bien reçu mes encouragements hihi !

On passe en bordure d'un champs où plein de gens descendent de vélo, on arrive à pédaler au bord sans trop de difficulé, rien à voir avec mon bourbier fatal de tout à l'heure. On verra pourtant qu'à l'arrivé, le niveau de notation des bourbiers fait grand débat !!!

On s'approche de l'arrivée, quand on entend "NAAAAAAAL !!!" Ah Richard s'est échappé le Nalou on dirait ! Le Nalou nous a reconnu et arrive en trombes, on passe donc tous ensemble la ligne accompagnés de la toutoune bisouilleuse :-)

L'état des vélo fait sensation à l'arrivée, nos tronches et vêtements aussi. Temps fort de la journée pour Haimy : le domaine met à disposition un TUYAU D'EAU pour laver les vélos !!! Vu l'état des vélos, tout le monde doit laver, et il y avait 35 inscrits !!! C'est parti pour 2 heures de jeu au tuyau pour Haimy, tous les concurrents se la payent :-)))))

Ca potine en attendant son tour au lavage :
Concurrent normal : "Ah purée le bourbier là bas !!! Le vélo tout bloqué, l'horreur !"
Champion : "Quoi, non ! Ca passait ! ... Facile !" (on note l'enfoncage de clou.)
Evidemment, la boue s'écarte par respect pour les champions, c'est bien connu ! Non mais sans blague, comment c'est possible ?
Champion : "Moi je suis passé à gauche, nickel" (à gauche ??? Mais moi aussi !!! Enfonçage de clou bis).
D'accord le champion doit choisir plus précisément sa trajectoire, il a moins de gras à porter, plus de puissance dans les jambes qu'il sait exploiter au juste moment, et un chien plus puissant... Mais ça ne suffit pas à expliquer la différence. La boue s'incline devant le champion, c'est maintenant une certitude.
Consolation avec Fabrice, plein de gens ont galéré dans le dernier champs, pas nous, ouf on récupère un peu d'honneur.

Haimy était bien motivée, Fabrice est content, ils ont pu se disputer un bout de chemin avec Richard et Nal avant la casse. Pauline est également enchantée par sa toutoune, elle a fait route avec un groupe bien motivant. Patricia réalisait là son 1er caniVTT avec sa "petite" Volty et est ravie. C'est maintenant au tour de Jean-Marie de s'élancer en canicross, avec un départ canon porté par Jixie.

Ensuite casse-croute, et chouette relai raconté par JM. Anne réalisait là sa 1ère course avec sa "petite" Tails, là encore de grands sourires à l'arrivée.

Forts de l'expérience Livron, on file au camion avant que tout le monde ne parte du site, au cas où on ait besoin d'aide pour le sortir de là !!! Et bingo, on est embourbé ! Les copains sont là, on pousse... et ça passe, ouf !

Taux de squattage de mes genoux pendant le trajet retour :
99% Fast again !
Nal et Haimy résignés !!!

Je retiens particulièrement 2 points positifs du WE :
1/ très fière de "nos" 4 toutous qui ont été vraiment très sages, c'est difficile de gérer 4 chiens dans un contexte de bois peuplés de bêbetes, de foule, d'excitation, de barbecue ;-) et ce bien sûr en leur laissant un maximum de liberté pour leur plaisir. Par leur attitude ils nous encouragent à continuer ainsi.
2/ une complicité qui a pu s'installer avec Fast, calinous et détendu. Jusqu'à présent nous n'avions partagé que le sport, nous n'avions jamais eu le temps de nous "poser" ensemble.

Merci à toute l'équipe d'organisation, à nos petits soins pendant tout le week end ! Et aux supers photographes qui nous permettent d'immortaliser tous ces petits moments qui font nos souvenirs !"

Le relai

Par Jean-Marie maitre de Jixie.

"Après une course très moyenne le matin, j’accepte de participer au relai avec Laurence et Fabrice. Le parcours est une boucle d’un kilomètre pour chaque concurrent. Une nouveauté cette année, l’équipe est composée de 2 coureurs, un vététiste et un handler (personne qui récupère le chien en attendant que le coureur sprinte pour passer le relai à son coéquipier). Les vélos prenant le dernier relai. Après mûres réflexions, coach Laurence m’a demandé de m’élancer en premier avec Jixie, Fabrice et Haimy prenant le 2ième relai et Laurence avec Fast pour le dernier, sans oublier Pauline dans le rôle de handler.

relai

C’est avec la tête pleines d’interrogations et les jambes lourdes que je m’échauffe, assez longuement car l’effort va être intense et bref. Départ dans une dizaine de minutes, je me rapproche de la ligne de départ quand j’aperçois Fabrice et Haimy. J’avais oublié de dire que pour pimenter le tout, il ne fallait pas que Jixie voit Haimy au risque qu’elle ne parte pas, attendant sa copine. Je demande à Pauline d’aller dire à Fabrice de penser à s’éloigner de la ligne de départ !!!

9 équipes sont au départ, les chiens commencent à s’exciter, je laisse Jixie aboyer, je l’encourage même, elle a fait un bon départ ce matin en faisant de la sorte.

3-2-1, c’est parti, à fond, des chiens à ma droite se disputent, ce qui fait s’écarter et ralentir Jixie.

Nous arrivons sur un chemin en ligne droite d’une centaine de mètre, boueux à souhait. Quatre coureurs s’échappent, je monte sur un talus étroit à gauche pour courir au sec. Jixie est bien, elle tracte, nous arrivons à une épingle sur la gauche et tout de suite après, un monotrace qui s‘élève dans les bois. Un concurrent nous double nous prend une vingtaine de mètre, et là Jixie se remet au galop pour ne pas se laisser distancer. Oublié les jambes lourdes, il faut que j’assure pour Jixie et l’équipe, je serre les dents.
Après un petit faux plat, dernière montée d’une vingtaine de mètres, elle tracte bien et relance immédiatement dans la descente, prend à fond un virage à droite que je m’efforce de négocier sans glisser. On est bien, en harmonie, c’est une belle sensation.
La ligne d’arrivée est en vue, et là Jixie ralentit, ne tracte plus, je l’encourage mais rien ni fait, elle court à côté de moi.
Je cherche Pauline du regard, ça y est, elle est à droite. Je détache la longe de mon baudrier en courant, je la donne à Pauline et je sprinte jusqu’à Fabrice pour lui passer le relai en 6ième position.
Fabrice et Haimy gagneront une place que Laurence et Fast conforteront.
Ce fut une belle expérience, nous avons fait un belle course à notre niveau avec une moyenne de 16,4 km/h."

Chateau Lafoux

Les résultats

Cross | VTT | Relais | Site officiel

Affichages : 1109

Accès réservé

Visites

Aujourd'hui 21

Cette semaine 578

Ce mois 1281

Depuis le 14/04/2014 167728

En ligne

Nous avons 1357 invités et aucun membre en ligne

Copyright

© Copyright Club Cynophile de Teyran 2013