Entretien avec Anne Fulleringer, championne de caniVTT !

Mis à jour : vendredi 18 décembre 2015

Anne Fulleringer, licenciée FSLC au club CTNI07, nous fait l'amitié de se licencier CNEAC au Club Cynophile de Teyran ! Elle portera donc nos couleurs cette saison ! Et ça commence dans un mois, au 1er canicross de Teyran !

Faites connaissance avec notre championne avec cette interview menée au lendemain du canicross d'Orgon !

Portrait ?

[Anne] 33 ans, je vis en Ardèche, un peu coincée entre le Rhône et les abruptes collines ardéchoises (sans mon travail je n'aurais jamais pensé à aller vivre en Ardèche). AnneNerkapPropriétaire de 6 chiens et du coup aussi propriétaire d'une petite maison avec davantage de m² de dépendances pour les chiens et mon matériel que de parties habitables (j'étais initialement logée par mon employeur dans une petite maison de lotissement mais j'ai dû abandonner mon petit confort et les services mis à ma disposition car je ne pouvais plus garer le camping-car, la remorque à chiens, les VTT, la voiture, le quad... Sans compter le fait que sortir les chiens tôt le matin c'est un peu bruyant et si ça amuse les voisins au départ, ça peut vite devenir pénible de voir passer des chiens surexcitées sous ses fenêtres le jour de la grasse matinée !).

Ton métier ?

Je m'occupe de la prévention des risques en centrale nucléaire (sécurité classique et radioprotection) et ma spécialité est la prévention incendie. Un métier bien intéressant, avec des astreintes plutôt contraignantes mais qui me permettent de vivre ma passion, réaliser au moins une parties de mes objectifs/rêves...

Autres sports pratiqués avant le caniVTT ?

J'ai fait beaucoup de sport en club étant plus jeune (judo/tennis/équitation/course à pied/aviron…).
J'ai également été pompier volontaire avant de débuter plus sérieusement le canivtt et j'étais entourée d'une bande de copains bien sportifs avec à la clé des heures de sport (j'ai dû arrêter car il arrive un moment où on ne peut pas tout faire... Nostalgie…).
Le sport où j'ai été la plus assidue c'était l'équitation : une vraie passion dévorante. Je devais passer mon monitorat, et tous mes projets sont tombés à l'eau le jour où mon cheval a dû être mis prématurément à la retraite.

Comment es-tu venue "au chien" ?

J'étais tellement mal lorsque mon cheval est parti vivre une vie de retraité loin de la maison que j'ai pris mon premier chien pour "remplacer" le cheval !
Le Jack Russel dans mon studio d'étudiant c'était peu pratique, du coup je me suis mise au canicross pour le détendre un peu...

Tes chiens pratiquent-ils d'autres activités canines (obé etc...) ?

On a essayé l'agility une année avec mon Jack Russel (qui n'a pas vraiment accroché) et ma husky (qui, elle, adorait). Finalement on ne fait plus que des sports de traction : traineau, caniVTT, trottinette et ski-joring.

Tes sponsors ?

Jusque là je me suis toujours refusée à faire la course au sponsors, je préférais en avoir peu mais de qualité, de réels partenaires en qui je crois.
En 2015 j'ai vu plusieurs collègues s'envoler pour le Canada et participer aux championnats du monde. Moi qui n'avais pas voulu jouer le jeu de chercher des sponsors, en organisant des événements pour collecter des fonds, je suis resté à la maison :-( sniffff.
A l'heure actuelle je suis aidée et suivi par :
- Woodbike : un vélociste de la région parisienne qui ouvre prochainement son site web de vente en ligne
- EDF : mon employeur m'apporte une petite aide financière et surtout me rend disponible pour les entraînements.
- ZeroDC : fabriquant tchèque de matériel canin. Ils équipent entièrement tous les chiens.
Pourrait se rajouter prochainement une marque de croquette...
Cela m'aide, mais ma passion reste malgré tout très coûteuse.

Ton palmarès ?

Euh ?!  Je suis pas très forte pour ce genre d'exercice... mais en bref :
- j'ai fini 1ère des championnats FSLC [Fédération française des Sports et Loisirs Canins] en 2011-2012-2013-2015 (et deuxième en 2014 avec ma jeune Nerka)
- je suis 3ème des championnats de France FFST [Fédération Française des Sports de Traineau] en 2014, 2ème en 2015 (Nerka progresse ;-) )
- je termine 1ère au GPF [Grand Prix de France CNEAC] en 2014 (sans licence CNEAC)
- en équipe de France pour la saison 2015/2016, je n'ai pas pu me rendre aux Championnats du monde faute de moyens financiers
- 2 ou 3 fois au pied du podium lors des Championnats de la Fédération Européenne de Canicross.

chien travauxTemps libre ?

Je n'ai plus vraiment de temps de libre :-( quand j'ai un peu de temps je fais des travaux/réparation à la maison, j'entretiens mon matériel, je sors les chiens...
J'aime aller au bout des choses et j'ai du mal à faire dans la demi-mesure. Au final mon temps libre, mes vacances, mon salaire, passent en grande partie dans ma passion.

Portraitoutous

(Meilleur moment d'émotion ? - Son petit truc qui te fait craquer au quotidien ? - Sa petite bêtise habituelle ? - Sa plus grosse bêtise ?)

Artemis
Le Jack Russel, 10 ans et le chien de la maison. Une petite boule d'amour qui vient se blottir contre nous dès qu'il le peut. Beaucoup de bêtises quand il était jeune mais adorable maintenant.

Nikita
Croisée husky de 9 ans
Adoptée à l'âge de un an, elle nous fait tourner en bourrique !!! Elle court encore un peu en traîneau ou trottinette et adore courir avec un harnais sur le dos : au départ elle est intenable, elle hurle, saute dans le harnais, grogne, mais malheureusement l'excitation ne dure jamais bien long temps !!!

Diabolo
Croisé husky de 8 ans
Le chef de meute, un chien très posé et calme qui sait remettre les autres chiens à leur place. Un chien très doux et gentils, très affectueux. Il court encore un peu avec Nikita mais la vitesse n'est visiblement pas sa tasse de thé : monsieur préfère promener.
Les sorties en traction avec mes husky ce n'est vraiment pas très violent! Ils ne travaillent plus beaucoup et font de super chiens de compagnie.

Sonic
Greyster de 6 ans
Je l'ai adopté à l'âge de 18 mois. Il provenait d'un attelage mais l'ancien propriétaire ne le trouvait pas assez puissant à son goût et s'en séparait. J'ai mis des semaines avant de réussir à le faire courir seul devant un VTT, il était perdu lorsqu'il se retrouvait seul, sans autre chien (il se cachait dans des petits recoins, rentrait ventre à terre à la maison dès qu'il le pouvait…). En 2011 il a eu un accident et a gardé des séquelles au niveau des lombaires, il s'est bloqué le dos à 2 reprises lors d'entraînement en canivtt et depuis il appréhende un peu la traction en 2 roues et préfère l'excitation du canicross. Un chien très très brute mais pouvant aussi être très affectueux.

Le plus beau moment que j'ai vécu avec lui : une année j'ai voulu tester mon tout nouveau traîneau de sprint. Première sortie de la saison, je n'avais pas repéré la piste et suis partie sur une piste techniquement pas évidente avec 2 chiens et mon GPS (super important le GPS !). Je regardais la vitesse des chiens sur le GPS et laissais filer le traîneau : 30km/h, 35km/h... le 1er gros virage passe mal, le traîneau dérape, je sors à moitié de la piste, pas assez de traction pour redresser le traîneau (c'est l'analyse que j'en ai fait car sur le coup je n'ai pas bien compris), je m'en sort pas trop mal. 2ème virage le traîneau dérape, je sors encore à moitié de la piste, j'essaye de redresser et... je ne me souvient plus de grand chose après. 2 jours plus tard j'ai visualisé la Go Pro que j'avais sur mon casque et qui avait filmé toute la scène et là j'ai eu la larme à l’œil : lors de ma chute Sonic et Diabolo (il n'y avait pas Nerka à l'époque) s'arrêtent et me regardent au sol, je me relève et remets mon casque complètement sonnée, je ne dis plus grand chose aux chiens ne sachant pas très bien si j'aurais du rester allongée au sol sans bouger en attendant de l'aide ou prendre le risque de bouger mes petites cervicales :-/ Sonic prend l'initiative de quitter la piste et coupe dans la poudreuse pour revenir au camping-car au plus vite, tout le long il se retourne pour s'assurer que je suis toujours sur le traîneau. Une fois arrivés au camping-car il s'arrête gentiment et attend qu'on s'occupe de moi et de lui. Bilan : un super hématome au niveau des cervicales, impossible de manger durant plusieurs jours et le visage complètement détruit sur la glace... beurk...

Nerka
Greyster de 3ans
Je suis allée la chercher en Pologne début 2013 chez Igor Tracz (un chouette compétiteur et toute une aventure pour se rendre en Pologne en plein hiver !!!). Une petite boule de nerf tellement attachante. Une chienne très joueuse qui adore courir et devient folle à la vue du VTT ou du harnais ! Également excessivement jalouse et possessive : c'est un peu la princesse de la maison !

Tails
Greyster de 6 semaines et pas encore à la maison (je la récupère en janvier). Nerka n'aime pas les terrains roulants et préfère les petits singles tracks et parcours techniques, j'espère que Tails sera complémentaire à Nerka.

Anecdotes

Initiative inattendue et rigolote d'un de tes chiens ?

J'en rigole maintenant, mais sur un championnat d'Europe Sonic me fait une jolie première manche et se classe 4ème, pas très loin des premiers. La deuxième manche s'annonçait encore meilleure : Sonic était dans ses bons jours, le terrain était encore plus glissant que la veille ce qui m'avantage !
Sonic prend son départ, tracte fort, court fort ! 500 mètres après le départ, il tourne la tête à gauche et voit le chien parti 1 minutes avant nous, de l'autre côté d'un champ. Et là, il a eu un éclair de génie, et a pris une initiative grandiose : il s'est dit qu'en passant par dessus le filet à moutons mis le long du parcours il pourrait couper à travers champs... Je n'ai rien eu le temps de faire, je me suis retrouvée emmêlée dans le filet à moutons à me battre avec Sonic qui voulait partir finir sa course... Le temps de ramener Sonic à la raison et extraire mon VTT du sac de nœud, on avait déjà perdu pas loin de une minute :-(
Les initiatives de mes chiens sont rarement de bonnes initiatives !

Tentatives ratées d'attelage des chiens (roller, surf...) ?

T'as visualisé certaines de mes vidéos avant tes questions ?!
Alors des tentatives il y en a eu plein, et toujours pour le fun et rien que pour le fun !
- Il y a eu le caddies en pleine nuit (éjectée par un vigile)
- il y a eu le petit tracteur
- il y a eu…
Allez, juste pour toi, je te mets le lien vers une des nombreuses vidéos :
https://youtu.be/6IUXL-v2TU4
Au début c'était très amusant, on prenait beaucoup de plaisir avec les copains à publier les vidéos sur Youtube, sauf que rapidement je me suis fais une réputation terrible !!!
J'ai "caché" les vidéos le temps de me refaire une réputation un peu plus convenable, mais certains canicrosseurs se souviennent encore du caddie et du petit tracteur ;-)
Depuis, je suis beaucoup plus classique : du caniVTT, du traîneau et du ski-joring l'hiver et bientôt une autre activité mais je ne peux pas en dire plus pour le moment ;-)

Histoire de casse de matériel ?

J'ai peu cassé de matériel. J'ai cassé le cadre de mon précédant VTT mais à présent les cadres carbone se réparent bien. Ils sont même très solides !
Je suis tombée une fois avec Sonic, il a parcouru 400 mètres sur un chemin caillouteux avec le VTT tout seul qui sautait derrière, et au final j'ai cassé l'axe de la roue, la selle, l'amortisseur arrière, j'ai abîmé le vernis du cadre, mais rien de plus !

Oubli fâcheux avant une course ?

J'oublie rarement des choses avant une course (j'oublie de démarrer mon GPS ou ma Go Pro au pire). 
J'ai toujours le même petit rituel pour ne rien oublier :
1h avant le départ de la course, je prépare mon matériel que je rassemble en un endroit :
- casque
- gants
- lunettes
- harnais de Nerka
- sac à crotte
- bouteille d'eau pour mouiller la chienne avant le départ s'il fait un peu chaud
- laisse pour amener la chienne au départ
- compteur GPS
- Go Pro quand j'ai envie de visualiser le parcours de ma chienne après coup (super instructif, on ne voit pas du tout la course de la même manière et on arrive à comprendre certaines erreurs).
Après je monte généralement sur mon home-trainer et je roule pendant 20 à 30 minutes. L'avantage quand on pédale sur place c'est qu'on s'échauffe plus vite, on n'a pas froid, on est pas obligé de tourner en rond sur un parking ou faire des allers-retours bien lassants... J'ai du coup un home-trainer à demeure dans la soute de mon fourgon.
Et après je prends tout mon matériel, sors Nerka et s'est parti !
Impossible d'oublier quoi que ce soit en principe dans ces conditions.

Rencontre avec un animal sauvage effrayant ?

J'ai rencontré une fois une mamie qui me hurlait dessus parce que je suis arrivée par derrière et que visiblement elle avait eu peur : c'était effrayant !!!!! J'ai failli m'arrêter pour m'excuser (pourtant il y avait au moins 3 mètres entre elle et moi et j'avais sacrément réduit mon allure) et finalement à la vue du phénomène j'ai préféré rentrer vite fait à la maison pour me mettre en sécurité.

Entraînement

Le dernier point que tu as travaillé et qui est maintenant acquis ?

Rien n'est jamais acquis :-( Je trouve que c'est super ingrat le sport !
Mon entraînement et celui de mes chiens sont séparés.
Pour ma part, quelques mois avant la saison de compétition, je travaille beaucoup l'endurance, la force et la vélocité en vélo. Juste avant la période de compétition, on rajoute plus d'intensité mais on continue aussi à entretenir les autres qualités (endurance, force et vélocité).
Mon point faible c'est la force, j'en ai fait un vrai complexe depuis quelques années.
Pour mes chiens, le principe est un peu le même... mais en plus il faut faire en sorte en permanence que la motivation reste intacte et c'est là que ça peut devenir un peu compliqué parfois. On ne peut pas juste contraindre le chien à s’entraîner, il faut aussi et surtout faire en sorte que notre pratique sportive soit un plaisir et un moment agréable.
Rien n'est acquis non plus pour mes chiens.

Ce que tu travailles actuellement et qui coince ?

Actuellement je viens de terminer la saison de compétition, du coup on observe un petit temps de "repos" d'une semaine ou deux, je ne travaille rien de particulier.
J'en profite pour remettre en état mon matériel, préparer les objectifs de l'année prochaine, budgétiser tout cela, faire un point sur les erreurs que j'ai commise en 2015, sur ce que je pourrais améliorer.
J'échange beaucoup avec des mushers afin de trouver des solutions ou des idées pour l’entraînement de mes chiens…
Si c'est une période de "repos", ce n'est pas pour autant une période sans activité, en effet je profite de cette période OFF pour me changer les idées en sortant en trottinette (c'est super complet comme sport), en faisant un peu de course à pied sur tapis de course quand je suis coincée chez moi d'astreinte. L'idée c'est vraiment de se changer les idées, bouger sans contrainte au gré des envies : en bref prendre du plaisir.
Vivre VTT et caniVTT de janvier à décembre c'est un peu pesant des fois et généralement au mois de décembre j'ai envie d'autre chose. J'aime aller au bout des choses, j'ai toujours envie d'aller plus vite et plus loin mais des fois on s'impose des contraintes et on oublie un peu la base du sport : le plaisir.

Enfin même si l'après saison est plus cool et variée, le vélo n'est jamais bien loin.
Après 1 semaine de repos je suis déjà reboostée pour la saison prochaine !
Je vais bientôt pouvoir reprendre des sorties plus longues en vélo, des séances de vélocité et de force. Bref repartir pour une nouvelle année ;-)

Pour ce qui est de l’entraînement de mes chiens, Nerka semblait un poil plus "fatiguée" ces dernières semaines, tout comme moi elle a eu du coup chien courseune période "OFF" où on a beaucoup joué en libre.
Son point faible en 2015 a été l'endurance (elle part toujours très fort en course mais au bout de 3 ou 4 km elle commence déjà à fatiguer, je n'avais jamais eu ce genre de soucis avec mes autres chiens). Je réajuste actuellement son entraînement afin d'y intégrer du travail de fond au harnais en plus des longues sorties en libre.
Afin de ne pas créer de confusion dans sa tête et que les choses restent simples, je ne fais jamais ce travail au vélo : être devant le vélo reste associé au sprint. Du coup je travaille les longues sorties en 2 chiens en trottinette sur des parcours différents de mes parcours habituels.
Actuellement je réalise des parcours d'environ 15 km en trottinette 2 chiens à des allures moyennes de 21 à 22km/h (donc bien moins importantes qu'en course et avec davantage de traction). Je n'avais pas spécialement l'habitude de procéder ainsi, jusque là les chiens bossaient leur endurance exclusivement en libre, et je découvre en ce moment le plaisir de promener avec les toutous.
En amont des objectifs je reprendrais un travail plus spécifique afin de remettre Nerka en avant et lui faire reprendre de la vitesse mais cette fois avec une base plus solide.
Par ailleurs, même si je travaille davantage sur des parcours "long" en ce moment, je ne me priverai pas de petites courses de caniVTT dans l'hiver afin de nous faire plaisir et nous amuser et sans chercher à faire des performances.

Fréquence d’entraînement ?

Pour ma part je pédale généralement 5 à 6 fois par semaine sans chien, guidée par une coach qui me suit depuis 2ans.
Je sors les chiens environ 4 fois par semaine à l’entraînement, et les jours sans entraînement ils sortent jouer en libre.
Depuis 2 ans je réduis un peu mes entraînements (les sorties sont souvent plus courtes et de meilleure qualité), je me dégage ainsi un peu de temps supplémentaire pour l’entraînement des chiens.
En effet les parcours de la fédération délégataire (la FFST) sont souvent un peu roulants et cela est encore plus vrai lors des championnats internationaux. Le chien joue un rôle très important sur ce genre de parcours, le cycliste ne peut pas espérer faire la différence seul et compenser les lacunes de son chien par de la technicité ou un physique au TOP. Il m'a fallu quelques années pour comprendre que sans réel entraînement de mes chiens il n'y aurait pas de résultats possibles.
La deuxième chose qui m'a fait prendre conscience de l'importance de l’entraînement des chiens c'est l'arrivée de Nerka à la maison.
Jusque là je me disais souvent que mes husky n'avaient pas un physique de sprinter, que Sonic était trop puissant et pas assez rapide, que... bref plein de raisons pour que mes chiens ne tiennent pas des vitesses de 37km/h.
Nerka est issue d'une super lignée, ses frères, sœurs et parents courent tous dans les attelages de Igor Tracz et gagnent sur de grandes courses avec des vitesses moyennes avoisinant les 37-38km/h.
Avec l’entraînement que je lui ai donné la première année elle ne dépassait pas les 29km/h sur des parcours roulants soit presque 10km/h de moins que ses frères/sœurs/parents/demi-frères...!
La grosse différence réside dans l’entraînement apporté à ma chienne et le temps que j'ai à y consacrer (Igor est un sportif professionnel et ne vit que de ça).
Il a fallu trouver une organisation pour conjuguer une vie de famille, le travail, mon entraînement et celui de mes chiens, mes semaines sont du coup rythmées toujours un peu de la même manière :
- tous les matins de la semaine je pédale de 6h à 7h sur home-trainer avant d'aller au travail
- les mardis et jeudis après-midi, sauf obligations professionnelles, je m'absente du travail pour aller entraîner les chiens et faire des sorties longues en VTT (sans chien)
- de temps à autre je rajoute un entraînement pour les chiens le mercredi soir en plus du mardi et jeudi
- les samedi et dimanche sont réservés aux courses, entraînements en commun, simulation de course pour les chiens.
Lorsqu'un raid VTT se présente et qu'aucune course de caniVTT n'est au programme je me lance volontiers des petits défis VTT sans chien pour peaufiner mon entraînement personnel et ne pas devenir un boulet pour mes chiens (en août c'était la Transvercors sur 100km, l'année prochaine ce sera sûrement la Transmaurienne et peut être encore la Transvercors).

Part du libre (chien détaché) ?

Mes chiens courent assez souvent en libre à l’entraînement (sans compter les jours de "repos" où ils se retrouvent aussi à courir mais sans le moindre objectif, juste pour le plaisir).
Difficile d'évaluer la part exacte de libre dans l’entraînement, mais je dirais que c'est environ 50% des séances qui se font ainsi.
Je profite de ces moments pour jouer avec mes chiens et leur faire travailler différentes qualités sans même qu'ils ne s'en rendent compte (travail en fractionné, en endurance...). Pris dans le jeu et l'excitation, ils travaillent dur mais dans la bonne humeur et la joie de vivre :-D
Les séances sont souvent plus efficaces ainsi, les chiens rentrent bien fatigués, et en redemandent.
La même chose au harnais risquerait de les dégoûter un peu.
Pour ma part je réalise les sorties en libre essentiellement avec un VTT à assistance électrique afin de pouvoir maintenir des vitesses assez élevées.
Certains compétiteurs se refusent à sortir les chiens en libre avec des VTT car certains chiens peuvent assimiler le VTT à une simple balade et ne plus travailler comme il faut en caniVTT par la suite. Ils privilégient alors d'autres moyens comme le quad pour les entraînements en libre.
Le VTT est alors réservé au caniVTT et le chien est conditionné pour courir le plus vite possible devant le VTT.

Qu'est pour toi un entraînement réussi ?

Un entraînement où tout le monde rentre heureux, où les chiens ont pris plaisir à travailler…
Un entraînement où les chiens viennent se faire câliner en remuant de la queue à la fin, ils sont détendus et plus calmes dans ces moments.

Quels sont pour toi les signes d'une grande forme à l'approche d'une compet ?

Là je sèche un peu...
Pour ma part je me sens en forme parce que je vois que mes entraînements personnels ont progressé, que j'arrive à maintenir des efforts que je n'arrivais pas à maintenir quelques semaines avant.
Pour mes chiens c'est un peu pareil, je sais qu'ils sont plutôt bien lorsqu'ils arrivent à tenir des vitesses importantes en libre, qu'ils arrivent à me boucler des parcours de caniVTT sans faiblir et avec des vitesses moyennes convenables…
Je réalise souvent les mêmes parcours « test » afin d'avoir mes repères et j'essaye de noter les résultats de mes entraînements pour pouvoir comparer après coup (j'ai un fichier tableur de suivi où je marque les distances, les vitesses moyennes, ce que j'ai fait comme type d’entraînement, le ressenti, la température extérieure... Tout ce qui me permet de juger l'évolution).

Calendrier, objectifs, cycles : combien de temps de préparation pour un gros événement ?

Généralement les gros événements se déroulent en octobre et novembre (des finales nationales, des championnats internationaux).
En août il fait encore chaud mais je reprends malgré tout l’entraînement de mes chiens en intégrant un max de nage (on joue à la balle dans un lac) et de libre tôt le matin pour bosser un peu l'endurance et remettre les machines en marche après un mois de juillet souvent en mode "OFF".
J'essaye d'augmenter progressivement les charges de travail de mes chiens en bossant surtout l'endurance dans un premier temps (de toutes façons pas le choix avec les températures) et de manière plus spécifique dans un second temps, que ce soit en libre ou au harnais. L'idée c'est d'augmenter les charges progressivement sans brûler les étapes... et arriver le jour "J" avec un chien en mesure de tenir la distance.
Pour attaquer un travail plus spécifique j’attends généralement que les températures soient en dessous de 17 ou 18 degrés, je suis donc un peu obligée de m'adapter aux conditions climatiques... mais dans le cas d'une arrière saison un peu trop clémente il faut trouver des solutions malgré tout :
- pour permettre un travail au harnais avec des températures un peu "élevées" pour mes chiens (20 à 22 degrés) je leur fais faire des entraînements courts avec une phase de repos et baignade entre 2 phases d'effort pour qu'ils puissent baisser leur température corporelle et repartir dans de bonnes conditions sur une nouvelle phase d'effort.
- je préfère les solliciter en libre qu'au harnais (le travail au harnais devant rester une chose super agréable pour le chien).
Pour ce qui est du travail plus spécifique:
- L'idée c'est vraiment de conditionner le chien afin qu'il donne le maximum de lui-même sur une certaine durée.
En bref si l'objectif est un championnat se déroulant sur 5km d'un terrain roulant que j'estime pouvoir réaliser en 10 minutes avec ma chienne, je ne ferai jamais 20 minutes de traction au harnais en caniVTT, l'idée c'est d'apprendre à ma chienne à tout donner sur 10 minutes, toujours en y allant progressivement et en restant à l'écoute du chien.

Soins des chiens (alimentation, étirements, coussinets, osthéo...) ?

Les chiens sont suivis par une vétérinaire ostéopathe. Ils vont la voir à la moindre boiterie ou gêne... vive les factures vétérinaire !!!
Ils ont une alimentation normale sans le moindre complément alimentaire.
Nerka a juste un peu d'homéopathie à prendre pour réussir à encaisser les courses de caniVTT car madame à tendance à se faire plein de bobos.
Pour éviter justement les "bobos", je fais bien marcher mes chiens 10 à 15 minutes avant le départ d'une course, c'est l'occasion également de leur faire faire leurs besoins. Nerka saute un peu de partout et elle arrive vraiment bien échauffée sur la ligne de départ, Sonic est un peu plus difficile à ce niveau là, heureusement qu'il est plus robuste que Nerka.
Après la course, je veille à ce qu'ils s'hydratent bien et les fais marcher. J'étire également les chiens qui ont travaillé, particulièrement si un effort soutenus a été demandé ou si la course est sur 2 jours.

Techniques rigolotes d’entraînement ?

:-/ il y a plusieurs exercices, mais aucun qui soient plus fun que les autres.

Moment préféré dans une course ou un entraînement ?

Les meilleurs moments ne sont vraiment pas ceux qui précèdent l'effort, car généralement les chiens sont un peu dur à gérer, très excités et montés sur ressort.
En revanche pendant la course ce sont des sensations extraordinaires !!! Le chien donne tout pour nous, nous donnons tout pour lui, on est plus qu'un binôme, ne formons plus qu'un. Des sensations merveilleuses.

Diététique ?

Je suis pas un modèle à ce niveau là : je suis super gourmande !!!
J'essaie malgré tout de manger équilibré, de boire de l'eau régulièrement…
Les seuls moments où je prends des produits pour l'effort ce sont lors de mes sorties longues en vélo.

Trucs et astuces

Astuces dans ton camion aménagé ?

Alors comme ça tu sais que j'ai un camion aménagé ???
Dans le camion il y a tout le confort : WC, douche, lit, frigo, chauffage... mais surtout une soute pour ranger mon VTT, une douche extérieure pour nettoyer le VTT, la caisse à outils... Avant, mes VTT étaient sur un porte-vélo à l'extérieur, mais voler un VTT même cadenassé ça reste très facile et les assurances ne couvrent pas les vols dans ce cas de figure. Je ne dormais pas bien lorsqu'on s'arrêtait sur des aires de repos et appréhendais beaucoup de laisser le VTT sans surveillance suivant où on s'arrêtait.
Généralement je me déplace avec tous les chiens en remorque (une remorque isotherme), mais sur les longs trajets ou lorsque je peux prendre seulement le chien qui court, alors le chien dort dans le fourgon et profite du chauffage.

Conseils sur le matériel ?

Pour le harnais il faut avant tout qu'il soit adapté à la morphologie de son chien. J'ai essayé un grand nombre de modèles et de marque avant de m'arrêter sur le harnais Faster de chez ZeroDC qui va bien à Sonic et Nerka... les husky s'en accommodent.
En terme de VTT, idéalement on choisit des VTT semi-rigides car le rendement est souvent un peu meilleur, ils sont plus légers, moins chers à équipement équivalent... que des avantages !!! En caniVTT on ne recherche pas spécialement le confort, les distances sont plutôt courtes.
Tout dépend le budget que l'on souhaite y mettre, mais on essaye en principe d'avoir de bons freins (si possible des freins hydrauliques), un VTT pas trop lourd. Les pédales automatiques sont vraiment un plus pour ceux qui veulent se mettre à fond au caniVTT. Les pédales automatiques avec une grosse cage type pédales de descente ou d'enduro sont pas mal du tout pour le caniVTT : on peut aller entraîner le chien en basket en semaine et puis mettre les chaussures de VTT le jour de la compétition ! On peut mettre le pied dans la gadoue et pédaler même sans réussir à clipser la chaussure sur la pédale... Seul inconvénient : la pédale est un peu plus lourde.

Bon plan pour nettoyer son vélo ?

J'ai pas de secret pour ça : je nettoie régulièrement à l'eau avec une brosse et puis j'essuie avec un chiffon avant de regraisser la chaîne et ce qui va bien.
Je fais un nettoyage un peu plus poussé une fois de temps en temps en démontant la chaîne, la cassette, les galets...

Comment apprendre droite/gauche ?

Je ne peux plus courir en canicross, du coup j'apprends les directions en caniVTT ce qui n'est pas forcement le plus facile. En général, quand les chiens sont jeunes, j'essaye de modérer l'allure et me prépare à devoir m'arrêter dans chaque changement de direction, je donne l'ordre et puis si le chien se trompe je m'arrête et le renvoie dans la bonne direction en le félicitant.
J'ai de la chance, ils ont toujours assez bien compris de cette manières, sauf Nerka qui a eu besoin qu'on travaille réellement cela. Durant un été, j'ai promené tous les soirs Nerka dans mon village, les rues représentent un véritable labyrinthe et j'ai enchaîné les directions calmement... chien noelEn septembre la chienne ne commettait plus aucune erreur.

[Oui JP, je sens venir ta remarque : "Anne, la question de Laurence ce n'était pas pour les chiens :-) !!!"]

 

Merci Anne, et à très bientôt à notre 1er canicross de Teyran (17 janvier 2016) !

LaurenceT

Affichages : 3567

Accès réservé

Visites

Aujourd'hui 2

Cette semaine 559

Ce mois 1262

Depuis le 14/04/2014 167709

En ligne

Nous avons 640 invités et aucun membre en ligne

Copyright

© Copyright Club Cynophile de Teyran 2013